RENAULT SANDOUVILLE : UN ACCORD POUR GARANTIR LES SALAIRES ET PERMETTRE LA REPRISE !

RENAULT SANDOUVILLE : UN ACCORD POUR GARANTIR LES SALAIRES ET PERMETTRE LA REPRISE !



Aujourd’hui, Vendredi 22 Mai 2020, les salariés de Renault Sandouville ont repris leur activité.

C’est à la suite de l’action en référé intentée par la CGT Sandouville que le Tribunal du Havre avait demandé le 7 Mai 2020, la fermeture de l’usine de Sandouville pour des irrégularités dans la procédure administrative de consultation.

Alors qu’ils avaient repris le chemin de l’usine le 28 Avril, depuis le 11 Mai 2020, les 1900 salariés se sont retrouvés chez eux, sans savoir comment ils seraient indemnisés. Ils étaient sans statut : ils n’étaient ni en chômage partiel, ni en activité. Dès le Samedi 9 Mai et lors du CSE (Comité Social et Economique) du 14 Mai 2020, FO demandait officiellement à ce que des négociations locales soient ouvertes en urgence afin de discuter du maintien des rémunérations des salariés.

Pour FO, cette situation de crise a montré que le dialogue social n’a, sans aucun doute, jamais été aussi important. Nous étions convaincus, que c’est par le biais de négociations (18 et 20 Mai 2020), que nous pourrions trouver une issue à cette situation pour éviter que ce soient les salariés qui paient les pots cassés.

Finalement, les salariés seront indemnisés durant la période de fermeture de l’usine dans le cadre d’un accord signé par FO et la CFE-CGC : il n’y aura donc pas de perte de salaires.

C’est une bonne chose pour les salariés et les intérimaires de l’usine Renault de Sandouville !


Tract FO CFE-CGC du 18 Mai 2020.pdf Tract FO CFE-CGC du 18 Mai 2020