LA SANTE DES SALARIES D’ABORD !

LA SANTE DES SALARIES D’ABORD !



La  Direction a la volonté d’assurer les meilleures conditions de sécurité et de santé au travail.  FO ne peut être que d’accord ! Ensuite le moment viendra où nous devrons vérifier comment cela se déploie sur le terrain.
FO s’est exprimée lors du CCSE de ce matin concernant « les mesures de prévention Groupe applicables aux établissements Renault SAS ».
Aujourd’hui, il n’y a pas à tergiverser, la priorité c’est la  santé des salariés… Les salariés ont besoin de sérénité et de confiance, car leur santé, c’est la garantie de la santé de Renault !
La Direction a présenté les mesures détaillées du plan de prévention du Groupe. Pour FO, l’important est que nous prenions collectivement le temps pour informer à propose des dispositifs de ce plan.
C’est là que le dialogue social joue un rôle essentiel, car chaque établissement aura à adapter localement ce plan sanitaire : Une pensée GLOBALE pour une action en LOCAL.

DECLARATION DE FO LORS DE LA CONSULTATION DU CCSE SUR  LES MESURES DE PREVENTION GROUPE APPLICABLES AUX ETABLISSEMENTS RENAULT SAS

La crise sanitaire COVID-19 que nous vivons est extrêmement grave.
Face à cette crise internationale et inédite qui n’épargne personne, l’objectif premier pour FO est d’assurer la sécurité et la santé des salariés. Le confinement, annoncé jusqu’au 11 Mai 2020, et les gestes barrières sont considérés aujourd’hui comme les moyens les plus efficaces pour éviter la propagation du virus.

Le plan sanitaire présenté a vocation à mettre en œuvre des mesures de prévention du Groupe Renault afin d’établir les conditions nécessaires et incontournables pour garantir la santé et la sécurité des salariés préalablement à la reprise de l’activité.
Ce « protocole » qui sera précédé d’audits et de travaux avec les médecins du groupe, les fonctions HSE (Hygiène, Santé et Environnement), la D2P (Direction Prévention et Protection du Groupe), et la santé au travail, sera décliné et adapté dans chaque établissement Renault en France. Les commissions sanitaires locales mises en place dans le cadre de l’Accord « Contrat de Solidarité et d’avenir », signé par 3 organisations syndicales dont FO, auront à jouer leur rôle dans la vigilance de l’application de ces consignes sanitaires.

Parmi tous les dispositifs du protocole, FO souhaite insister sur certains points, notamment :

  1. L’Anticipation des risques liés à l’approvisionnement du matériel de protection
  2. L’adaptation aux évolutions par notamment la prise en compte de nouvelles mesures, en rendant, par exemple, disponible et accessible l’usage de tests ou tout autre dispositif nouveau
  3. L’organisation de la prise de température
  4. La prise en compte des prestataires dans le cadre de leur activité et de leur protection.

Nous serons très vigilants concernant l’application des consignes sanitaires et les conditions de travail des salariés de Renault sur chaque site.

FO l’a déjà signalé à plusieurs reprises, il est essentiel de prendre le TEMPS pour faire bien les choses :

  1. S’assurer que les salariés sont tenus préalablement au courant des dispositifs mis en place pour leur santé et leur sécurité
  2. Arrêter de parler de date de reprise alors que les salariés ne sont même pas informés des moyens mis en œuvre pour garantir leur santé et leur sécurité
  3. Prendre en compte le retentissement psychologique de la crise actuelle sur les salariés.

La période qui s’annonce sera encore longue et difficile humainement et industriellementsans compter la crise économique naissante qui risque de se transformer en crise sociale.

Nous sommes dans une situation sans précédent. FO, reconnait, sans conteste, le bienfait du travail mené dans le Groupe Renault pour la mise en place d’un plan de prévention sanitaire. Ce travail est essentiel, car il est un prérequis indispensable avant d’organiser la reprise. Les élus FO ne peuvent pas, à l’instant « T », mesurer son efficacité, car cette efficacité sera conditionnée par la mise en œuvre de ce  plan, décliné localement, ainsi que la capacité individuelle et collective à l’appliquer.

Vote des élus FO au CCSE : ABSTENTION.