FO RENAULT

CAP 2020 : Bilan a mi-accord



La route est encore longue pour parler de réussite, les 18 prochains mois seront cruciaux .

Pionnier lors de la négociation du premier accord dit «de compétitivité» en 2013, FO constate avec le sentiment du devoir accompli que la première partie de l’actuel accord CAP 2020 a porté ses fruits sur les principaux enjeux : Recrutement, volumes produits dans nos usines, investissements et le soutien en R&D.

 

Et maintenant, quels enjeux ?

Pour FO l’horizon de réflexion est celui de 2022, avec la nécessité de tenir compte  de forces et de tendances qui fondent déjà les stratégies d’internationalisation des constructeurs automobiles et vont nécessairement transformer notre  environnement professionnel :

• La transformation des usages de l’automobile (autonome, connectée...) et des services de mobilité alternatifs

• Les conséquences des politiques climatiques, avec par exemple la nécessité d’introduire massivement des véhicules à zéro émission et de respecter un cadre réglementaire qui devient plus sévère (WLPT, Euro 6D, Euro 7, CAFE...)

• La concurrence accrue de nouveaux acteurs : Uber, Tesla, Google, constructeurs chinois...

• Une chaîne de valeur en profonde évolution, avec des développements technologiques s’inscrivant dans des partenariats, par exemple avec les équipementiers pour les groupes motopropulseurs.

Cette orientation vers une économie de la connaissance implique notamment une refonte des politiques de formations afin de disposer des compétences adaptées.

 

Pour FO, les points de vigilance de fin d’accord sont :

• Soutien de l’activité (un objectif de production de 90 véhicules par salarié et par an ?)

• Sur le front de l’emploi :

• Embauches (Niveau d’intérim)

• Une réelle gestion des risques psychosociaux

• Politiques de formations revues sur la base d’une cartographie globale des compétences, pour accompagner les compétences amenées à évoluer

• Gestion spécifique de la question intergénérationnelle, pour éviter tout clivage entre « nouveaux » et « anciens » professionnels.

• Accompagnement social de la transformation numérique et de la méthode agile

• Négociations sur la reconnaissance des ETAM et Techniciens : évolution et perspectives de carrière

• Organisation du travail : compteurs temps, management à améliorer vers davantage de savoir être, organisation à clarifier et stabiliser

• Enrichissement du dialogue social, à travers une fonction RH qui doit gagner en robustesse.


Pour suivre le Groupe Renault :
Snapchat :
https://www.snapchat.com/add/renaultlive
Facebook :
https://www.facebook.com/grouperenault
Twitter :
https://twitter.com/groupe_renault
Instagram :
https://instagram.com/grouperenault/
Site officiel :
http://group.renault.com/
LinkedIn :
https://www.linkedin.com/company/renault